L'approche par projet

Parti du constat que, plutôt que de transmettre des connaissances de manière académique, il était plus intéressant de proposer aux étudiants des activités ou projets dans lesquels les impliquer d’avantage.

Il s’agit d’une approche qui a été initiée par John Dewey, un philosophe et pédagogue américain du début du XXème siècle qui s’était intéressé à des techniques d’apprentissage plus stimulantes.

Ainsi, le étudiants s’approprient plus aisément le sujet et apprennent bien plus qu’avec des techniques classiques.

L'étudiant, acteur de son apprentissage

Cette technique d’apprentissage est la manière la plus adaptée d’appréhender les technologies de l’information qui évoluent sans cesse, où l’appréhension d’un concept se fait obligatoirement sur la base d’autres concepts qui eux-mêmes évoluent.

Il s’agit de soumettre un projet/cas pratique autour duquel on s’interrogera sur le contexte/besoins et auxquels on apportera des pistes de réponses structurées à la problématique, en réalisant un travail d’investigation qui soit le plus complet possible à travers des petits groupes de travail qui devront s’organiser, interagir, échanger pour ainsi arriver à une réponse possible.

L’intérêt majeur de l’approche projet, c’est qu’il n’existe pas de réponses toutes faites, mais un ensemble de possibilités qui peuvent répondre au besoin qui a été identifié par les différentes équipes.

Apprendre à apprendre

L’intérêt d’un projet est donc immense, le véritable enseignement ne réside plus dans le fait d’apprendre, mais plutôt d’apprendre à apprendre. Il s’articule autour des points suivants :

  • Accorder à l’étudiant l’occasion d’appliquer ses connaissances, sa capacité à apprendre, à déterminer des objectifs, à analyser une situation et de mettre en œuvre de manière coordonnée une série d’actions de nature à atteindre un résultat donné.
  • Apprendre le travail en groupe, ce qui n’est pas simple ni évident.
    Il faut apprendre à gérer ses frustrations, à faire confiance à ses collègues, à honorer ses engagements, accepter de ne pas travailler sur l’ensemble de la solution, mais uniquement un ou plusieurs rouages de la solution, intégrer que ce travail en équipe permet d’atteindre des niveaux de production qu’il serait impossible d’honorer seul.
    En travaillant seul, certes on va plus vite, mais en travaillant en équipe on va plus loin.